Sélectionner une page

Apple est une des entreprises les plus puissantes au monde. Avec 45 milliards de dollars de bénéfices annuels et plus de 116 000 salariés, la marque à la pomme est un leader du marché de produits électroniques. Devenue un réel symbole de la société connectée, Apple a pourtant quelques secrets. Hexagone Mobile, entreprise spécialisée dans le reconditionnement mobile nous dévoile 5 faits inédits sur Apple. C’est parti !

Steve Jobs a commencé en faisant du porte à porte

Tout commence en 1969, avec la rencontre de Steve Wozniak et de Steve Jobs, respectivement âgés de 19 et 14 ans. Ils partagent tous les deux la même passion pour l’informatique. Mais c’est fin 1971, que les deux compères tombent sur un article traitant de la fabrication artisanale d’une « blue box ». Cet outil permettait d’utiliser le téléphone gratuitement, en contournant les accès des opérateurs téléphoniques. Cette pratique était évidemment illégale. Mais dès 1972, ils en produisent plus de 200 exemplaires. Steve Jobs se charge ensuite de les vendre en porte à porte à 150 $ l’unité. Et ça marche !

Initialement, Apple comptait trois associés

Après le lancement de l’ordinateur Apple II, Steve Jobs et Steve Wozniak décident de fonder « Apple Computer Incorporation » en 1977. Mais contrairement à ce que l’on peut croire, ils n’étaient pas deux mais trois fondateurs. Le troisième créateur de la marque, s’appelle Ronald Wayne. Ce dernier était peu convaincu par le potentiel d’Apple. De plus, il n’avait pas un sens des affaires très développé. C’est ainsi qu’il décide de revendre ses parts, quelques semaines après la création de la société, pour à peine 800 $.

Steve Jobs a été viré de sa propre entreprise

Steve Jobs est connu pour son esprit brillant mais tout aussi compliqué. En effet, même s’il est entré dans l’histoire en tant qu’entrepreneur prodige qui a révolutionné le monde de l’informatique, il était aussi connu pour être impitoyable avec ses collaborateurs. En 1985, il aurait dépassé certaines limites au sein de l’entreprise. Le conseil d’administration aurait ainsi décidé de le faire quitter son poste de dirigeant. Heureusement, il revient en 1997, et parvient à redresser l’entreprise, proche de faillite.

La marque a connu plusieurs échecs

Dans le passé, Apple a connu quelques erreurs de parcours. Premier échec important, celui de « QuickTake », le premier appareil photo numérique au monde, commercialisé par la marque en 1994. Mais avec une mémoire de stockage de seulement 8 photos, les ventes ont été très faibles. Puis, en 1996, Apple a tenté de se lancer dans la fabrication de console de jeux avec la « Pippin ». Elle ne se vend qu’à 40 000 exemplaires dans le monde et n’arrive pas à concurrencer les géants Sony ou Nintendo.

Apple a discriminé les gauchers

En juillet 2010, on assiste à la sortie de l’iPhone 4. Sauf que peu de temps après sa commercialisation, les détenteurs étant gauchers se sont aperçus qu’ils rencontraient tous des problèmes de réseau. La raison : la paume de leur main gauche bloquait le capteur réseau de l’iPhone 4. Hexagone Mobile considère cela comme étant une grosse erreur de la part d’Apple qui a ainsi privé tous les gauchers de cette innovation, mais qui a su rapidement y remédier avec l’arrivée de l’iPhone 5.